Les « greniers publics de prévoyance » sous la dynastie des Qing (Paris, 1932)


Cette thèse intitulée Les greniers publics de prévoyance sous la dynastie des Ts’ing – disponible sur le site Chine ancienne *–  a été publiée aux Éditions Jouve & Cie à Paris en 1932. L’auteur, Lu Lien-tching, y traite des « greniers de prévoyance » sous les Qing qui servaient en Chine à conserver des réserves de grains pour pallier les disettes générées par les catastrophes naturelles ou sociales. Il présente l’histoire de cette institution, en vigueur dès la haute antiquité, sa description architecturale, ainsi que l’origine des céréales fournies soit par l’État soit par les habitants…

>>> Pour accéder au document, veuillez cliquer sur le dessin ci-dessous :

* N.B. : Les documents du site Chine ancienne sont mis en ligne par Pierre Palpant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s