« La nature silencieuse : paysages d’Odilon Redon » au musée des Beaux-Arts de Bordeaux


L’exposition – en partenariat avec le musée des Beaux-Arts de Quimper – se veut un hommage à l’artiste Odilon Redon (1840-1916) à l’occasion des célébrations nationales du 100e anniversaire de sa mort et s’attache à la problématique du paysage dans son œuvre peinte et dessinée. A voir à la Galerie des Beaux-Arts de Bordeaux jusqu’au 27 mars 2017…

 

affiche_exposition_redon_paysages_bordeaux_mba_2016-2017

Présentation de l’exposition (site du MUSBA)

L'Automne en Médoc

L’Automne en Médoc (1897)

Bien qu’il constitue un aspect encore méconnu de sa production, le paysage fut pourtant l’une des sources essentielles de l’inspiration onirique de Redon dont l’enfance rêveuse et solitaire dans son village natal de Peyrelebade, dans le Médoc, marqua profondément et durablement son œuvre. La nature sauvage et austère du paysage médocain, entre landes et marécages, fait écho à celle du paysage breton que l’artiste découvrit dans les années 1870-80 à l’occasion de ses séjours dans le Finistère et le Morbihan.

Moulin en Bretagne (pastel, 1875-1885)

Moulin en Bretagne (pastel, 1875-1885)

Fasciné davantage par l’atmosphère sombre et inquiétante des côtes finistériennes que par le pittoresque coloré du folklore local, Redon y trouvait là aussi, comme dans ses Landes natales, une mélancolie en accord avec sa propre sensibilité. Des études d’arbres dépouillés de la période des Noirs aux paysages de landes ou de bord de mer, en passant par les paysages ruraux et les rues de villages, la solitude et le silence imprègnent tous ses paysages, souvent vides de toute présence humaine.

À Bordeaux, l’exposition a été accompagnée d’un colloque international organisé par l’Université Bordeaux-Montaigne en partenariat avec le musée et l’Association du Musée d’Art Gustave Fayet à Fontfroide.
Autoportrait (1880), Musée d'Orsay

Autoportrait (1880), Musée d’Orsay

>>> Pour en savoir plus sur l’exposition, cliquez sur l’image ci-dessous :

Rencontre avec Robert Coustet, écrivain, Sandra Buratti-Hasan, conservatrice du patrimoine, et Sophie Barthélémy, directrice du Musée des Beaux-Arts de Bordeaux.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s