Persona – étrangement humain, au musée du Quai Branly (Paris)


A r t s & S c i e n c e s

quaibpersonaPersona – étrangement humain
Au Musée du Quai Branly
jusqu’au 13 novembre

Comment l’homme instaure-t-il une relation
insolite ou intime avec des objets ?
Comment l’inanimé
devient-il animé ?

Catalogue  avec en page couverture
Mechanical Avalokiteśvara 2015 de Wang Zi Won
Et lire Un Bouddha dans son smartphone
de John Tresch p.191-193.

Quels sont les mécanismes qui font que des objets inertes et d’apparences éloignées de celle des humains peuvent être considérés comme des «  personnes » ? Comment mesurer les intensités de présence ? Jusqu’à quel point nos robots ou les créatures artificielles dont nous nous entourons, doivent-ils nous ressembler ou nous dissembler ?  Font partie des quelques questions soulevées lors de cette exposition.  Dans le catalogue Persona – étrangement humain, le commissaire Emmanuel Grimaud, qui s’intéresse principalement  à l’anthropologie « cinétique », nous rappelle le principe du Test de Turing ou plutôt Jeu d’imitation décrite dans le célèbre…

View original post 593 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s