Nouvelle édition des « Propos intempestifs sur le Tchouang-tseu » (Jean Lévi, ALLIA, 2016)


book_495_image_cover
Présentation de cet ouvrage sur le site des éditions ALLIA :
« Tchouang-tseu pose la question de l’esthétique dans des termes qui, dépassant l’équivalence établie par le classicisme entre l’art et le beau, anticipent de deux millénaires sur l’esthétique moderne. Mieux encore, il réduit à néant le concept même d’esthétique. »
“Pince-mi et Pince-moi sont dans un bateau…”, la phrase qui ouvre ces Propos intempestifs donne le ton de l’ouvrage : libre voyage à travers cette œuvre inépuisable qu’est le Tchouang-tseu, où par le détour de fables, de paraboles, de dialogues, se développent tous les grands thèmes de la philosophie universelle. Deux apologues, “le meurtre de Chaos” et “la révolte des singes”, servent de point de départ à une réflexion à la fois philosophique et politique, pour laquelle Jean Levi fait appel à d’autres passages du Tchouang-tseu, mais aussi bien à des penseurs occidentaux comme Machiavel, Bergson ou Levinas, et même aux films de kung-fu.
>>> Retrouvez un extrait des Propos dans l’édition de 2003
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s