« Dimensions fées », des fées sous toutes les coutures…


Dimension fées, une anthologie parue chez Rivière blanche (avril 2016) vous convie à travers des nouvelles inédites d’auteurs contemporains, à une « lecture-promenade buissonnière à travers les époques, les frissons ou les rêves… »

Promesse tenue à Chantal Robillard, directrice de l’anthologie, et aux futurs lecteurs : « Vous y rencontrerez des fées du logis ou des champs, des Carabosse insolites, des dames de fontaines ou de stations d’épuration, du désert ou des forêts, des Restos du cœur ou des étoiles… Des fées virevoltantes, bienveillantes ou vengeresses, mais aussi des « fées mûres », des pandas, du lierre grimpant… Pas de raton laveur dans cette anthologie, mais un enchanteur : le grand Giono, vu par sa fille. »

Je suis heureuse d’y côtoyer de bons amis du festival littéraire des Rencontres d’Aubrac, Chantal Robillard, Philippe Di Folco, Patrick Fischmann, dont j’ai hâte de lire les textes ! A suivre…

  • Voici la liste des vingt-six auteurs, nouvellistes, conteurs, poètes, journalistes ou chercheurs, elficologue et autre féericologue et le titre de leur nouvelle :

Olympia Alberti (La Nuit des étoiles filantes), Jean-Pascal Ansermoz (Mûre), Christiane Baroche (Le Diable n’est plus ce qu’il était !), Ugo Bellagamba (La fin de toutes les fêtes), Pierre Bordage (Nixia et moi), Elisabeth Chamontin (De quelques fées injustement méconnues), Muriel Chemouny (La Porte des Merveilles), Henri Etienne Dayssol (A tant rêver), Philippe Di Folco (Les Faits du logis), Pierre Dubois (En étrange exil… Un Retour), Sylvie Durbet-Giono (L’Enchanteur du Parais), Estelle Faye (Sel), Patrick Fischmann (Le voile de l’aube), Claudine Glot (A fair revenge), Joel Henry (Barbe au Bois dormant), Emmanuel Honneger (La Stratégie du lierre), Olivier Larizza (Vers l’Orient), Jacques Lovichi (Carabosse, la véritable histoire), Hélène Marchetto (Fin), Sybille Marchetto (Histoires de pandas et de fées), Roland Marx (Félicie), Chantal Robillard (La fontaine Jean le Bleu, en guise de postface), Joel Schmidt (Une Pianiste d’un autre monde), Hervé Thiry-Duval (La cascade des Blondines), Françoise Urban-Menninger (La Petite voix de mon enfance) et Bernard Visse (Une vague odeur de sardines grillées).

« La Porte des Merveilles » (Extrait)

[…] Quelques bribes d’images remontent comme des éclats de mémoire disjoints. Une scène se dresse, classique théâtre d’une forêt sombre, et rencontre avec une vieille femme – fée ou sorcière qui sait ? – rien de plus. Elle franchit un petit pont gracieusement recourbé. Se sont-elles échangé des paroles dans l’obscurité inquiétante de la forêt ? Elle ne sait plus. A-t-elle pu identifier ses desseins ? Pas davantage. Si jamais elle obtint la réponse, sans doute gît-elle désormais aux oubliettes. Ce que restitue distinctement sa mémoire est la vision suivante, pétrifiante, de multiples petits serpents émergeant à mi-corps de l’intérieur de ses avant-bras, agités de contorsions multiples… Halte-là Méduse ! Aucune douleur ressentie, juste la sensation oppressante d’être étrangement, hostilement habitée de l’intérieur mais avec l’intime certitude que c’est passager. Après tout, ce n’est qu’un songe qu’elle s’empresse de chasser. Cependant, la trace obsédante de cette image a persisté longtemps chez elle, vive, à fleur de peau… Il lui faut en comprendre la charge symbolique… D’où proviennent ces serpents ? De la chevelure de Méduse ? De la bouche fielleuse de Fanchon des Fées de Perrault ? Ou bien de Mélusine, la belle condamnée à être moitié serpent tous les samedis ? Sont-ils des manifestations « maléfiques » ou plus sûrement présages d’une future métamorphose ? A la bonne heure, m’a confié cette amie, rien d’alarmant, depuis longtemps les affreux serpents se sont desséchés sous l’action du souffle tiède du murmure lointain, blotti au creux de son oreille d’enfant, de la vieille femme contant au coin du feu. Chaude parole initiatique transmise de bouche en bouche nourrissant ses réflexions intimes.[…] (©Muriel Chemouny, 2016)

>>> Pour vous procurer Dimension fées, rendez-vous dès aujourd’hui chez Rivière blanche ou Amazon !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s