Le numéro spécial de « Peut-être » (n°7, janvier 2016) vient de paraître ! Retour sur le colloque « Tu dis pour naître » consacré à l’œuvre de Claude Vigée


Cette année 2016, la revue « Peut-être», revue poétique et philosophique, édite un numéro spécial (n°7) consacré aux rencontres  internationales autour de l’œuvre du poète Claude Vigée (Grand prix national de la poésie 2013), qui s’est tenu les 5 et 6 juin 2015 à l’université de Paris 3 – Sorbonne Nouvelle (campus Censier).

Tu dis pour naître

Tu n’écris plus

Pour être lu

Par des poètes.

 

Tu dis pour être

Au cœur de l’homme,

Simplement.

 

Ton chant est comme

Une fenêtre

Ouverte au vent :

 

Orage à mille têtes ! (Claude Vigée, L’arbre de vie, L’homme naît grâce au cri. Paris : Points Seuil, 2013, p. 91)

Revue "Peut-être" n°7, janvier 2016

Revue « Peut-être » n°7 (2016)

Sommaire de la revue

« Tu dis pour naître »: Ouverture du colloque (Anne Mounic)

« Deux poèmes » (Claude Vigée) : lecture

Trois volets

1. « Peut-être », disent les sages, est le nom de Dieu, Et sont avisés ceux qui pensent de même. » : A Claude Vigée, lettres, poèmes

  • Lettres, poèmes et témoignages  choisis, dont deux poèmes de Claude Vigée : La libellule des neiges et Un souffle en amont

2. L' »Inceste heureux » et la confiance : Critique de la pensée occidentale

  • avec les communications de : Betty Rojtman, Thierry Alcoloumbre, Muriel Baryosher-Chemouny, Margaret Teboul, Nelly Carnet, Beryl Cathelineau-Villatte, Jean-François Chiantaretto, Hélène Perras, Alfred Dott

3. « Délivrance du souffle » : Écoute du silence et cri de naître

  • avec les communications de : Michèle Finck, Martine Blanché, Penelope Galey-Sacks, Georges Gachnochi, Oleg Poliakow, Anne Mounic

Demain la seule demeure (Claude Vigée) : lecture

Contributeurs

Bibliographie

 

Anne Mounic : « Muriel Baryosher-Chemouny s’intéresse plus particulièrement à l’ouvrage de 1992, Dans le silence de l’Aleph, réfléchissant subtilement sur les notions d’exil et de réparation. « Pour résumer, on est donc en présence, dans le récit de la Genèse, d’un double mouvement d’expulsion et d’exil dans le monde matériel de la réalisation ou monde des phénomènes, avec cependant, conjointement, la promesse de « retour« , telle qu’elle a été donnée au patriarche Jacob, alors qu’il repose en état de songe sur le montagne. Ce « retour » se fait à condition d’être en état de réceptivité et d’avoir la volonté de le réaliser. C’est pourquoi, c’est en réactivant, à l’intérieur de soi, le souvenir vivant de l’unité essentielle originelle, fondement de la vie, hors du temps, c’est en le revivifiant dans la temporalité de l’exil, dans le monde matériel de la réalisation, des phénomènes, qu’il peut y avoir espoir d’alliance avec la conscience universelle, l’Aleph fondamental, dont dépend la réalisation du projet adamique, la rédemption dans le sens de le sens de restauration, en hébreu TiQOuN. »

Revue "Peut-être" n°7 (janvier 2016), 4e de couverture

Revue « Peut-être » n°7 (janvier 2016), 4e de couverture

 

>>> Vous pouvez vous procurer la revue « Peut-être » n°7 (janvier 2016) dès maintenant,  chez votre libraire  (Paris et région parisienne) ou directement à l’Association des Amis de l’œuvre de Claude Vigée.

 

>>> Pour accéder aux résumés des interventions, reportez-vous ici

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s