Le monde à l’envers dans l’alchimie intérieure taoïste (Isabelle Robinet, 1992)


Cet article est extrait de la Revue de l’histoire des religions, tome 209, n°3, 1992. (source de cet article en ligne, le site Persée)

Résumé

Le principe de renversement est un des principes de base de l’alchimie intérieure. Il consiste à remonter le cours des saisons de telle sorte que l’ Eau-hiver engendre le Métal-automne. Parallèlement, le Métal flotte et le Bois s’immerge, le Feu descend et l’Eau monte. Le Feu est au-dessus de l’Eau, la Terre au-dessus du Ciel, la Femme au-dessus de l’Homme. De même, on prend l’intérieur enclos dans son enveloppe : le Yin dans le Yang et inversement. Ainsi la lune est masculine et yang, et le soleil féminin et yin : c’est l’échange hiérogamique des attributs. Ce mouvement inversé s’ajoute au mouvement ordinaire de telle sorte que les deux mouvements contraires se lisent en transparence,ce qui réalise fîgurativement la conjonction des contraires.

>>> Pour accéder à l’article, veuillez cliquer sur la couverture ci-dessous

 

revue_histoire_religions_ 1992

Advertisements

Une réflexion sur “Le monde à l’envers dans l’alchimie intérieure taoïste (Isabelle Robinet, 1992)

  1. Les Alchimistes utilisent souvent ces principes c’est évident mais le Bouddhisme Zen aussi, il faut reconnaître que c’est une des plus grande clef

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s