Le pur souffle du oui ! (François Cheng)


François Cheng

François Cheng

Miracle
Lorsque par-dessus l’abîme qui sépare/Resplendit l’étoile de la prime étincelle
Lorsque par-delà la nuit des temps morts/Le cauchemar éclôt en rose-thé du jour
Lorsque jamais entendus, les appels vains/Se transmuent enfin en murmures ininterrompus
Miracle cette vie qui s’offre/Tout de consentement et d’entendement entre les mains, entre les lèvres
Laisse-toi traverser par le souffle inouï/par le pur souffle du oui!
(François Cheng, Le Livre du Vide médian, Albin Michel, 2004)
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s