Les jardins de sagesse


Belle émission, sur France Culture – « Les Racines du ciel » du 28 juin – animée par Leïli Anvar* et Frédéric Lenoir, consacrée aux « jardins de sagesse ». Deux invités – Yolaine Escande et Hervé Brunon – évoquent l’un et l’autre respectivement la conception des jardins en Chine et au Japon, ainsi que celle en Occident.

Si les points de convergence entre les deux conceptions sont évidents  – le lieu clos, créé par l’homme, protégé par un mur  -, tous « n’ont pas une vocation spirituelle » souligne Hervé Brunon.

En Chine, Yolaine Escande explique que le jardin peut être lieu de méditation, de sociabilité ; il est le moyen de rejoindre le grand Tout. A la question qui lui est posée sur la différence entre le jardin et la nature dans la conception chinoise du monde, elle insiste sur le fait que « Le jardin est fait par l’homme et pour l’homme, c’est un lieu de vie. Alors que la nature est le lieu où tout se passe, le jardin est organisé pour permettre un certain rapport au monde qui va conduire celui qui le parcoure ou celui qui en jouit à une certaine réceptivité« . La nature n’est pas convoquée dans sa totalité dans le jardin . Seuls « certains éléments sont privilégiés qui ont un sens particulier ». Le jardin est entouré d’un mur qui préserve de l’extérieur, sans qu’il y ait pour autant coupure radicale avec l’extérieur : il existe toujours un lien entre l’intérieur et l’extérieur : « Et c’est ce lien entre intérieur et extérieur, par delà le mur, protégé par le mur que ce rapport à la nature peut s’instaurer ». Yolaine Escande souligne que « la quête du jardin, c’est la quête du paradis des immortels », la quête de l’immortalité, or l’immortalité est liée à la sagesse. Et de donner l’exemple des jardins impériaux qui, bien qu’étant liés au pouvoir, étaient habités par cette quête de l’immortalité.

Hervé Brunon, quant à lui, évoque notamment le jardin comme potager à travers l’exemple du jardin d’Épicure : parcelle de culture vivrière, c’est un lieu qui permet de subvenir à ses propres besoins, un lieu d’« indépendance à l’égard du reste ». Mais ce n’est pas sa seule fonction, ajoute-t-il, puisque, avant le 17e siècle, on s’y retrouve pour philosopher.

*Leili Anvar participera aux 20es rencontres d’Aubrac 2015 sur les « Imaginaires du feu  » – qui se dérouleront du 17 au 21 août en Aveyron, lors desquelles elle présentera une communication intitulée « Le feu de l’amour et de la poésie tombé en nous« …

______________________

 Jardins de sagesse (Yolaine Escande, Seuil, 2013)

Jardins de sagesse (Yolaine Escande, Seuil, 2013)

Yolaine Escande est sinologue, spécialiste de la peinture, de la calligraphie et de l’art des jardins chinois, directrice de recherche au CNRS, peintre et calligraphe reconnue en Chine. Elle a notamment publié Jardins de sagesse en Chine et au Japon, Paris, Seuil, 2013 ; Montagnes et eaux, la culture du shanshui, Paris, Hermann, 2005 ; Traités chinois de peinture et de calligraphie, les textes fondateurs, Paris, Klincksieck (Tome 1, 2003 ;  Tome 2, 2010).

Jardins de sagesse (Herve Brunon, Seuil, 2014)

Jardins de sagesse (Herve Brunon, Seuil, 2014)

Hervé Brunon, historien des jardins et du paysage, est directeur de recherche au CNRS (Centre André Chastel, Paris). Il enseigne à l’université Paris-Sorbonne et à l’École nationale supérieure de la nature et du paysage à Blois. Il a dirigé, entre autres, Le Jardin comme labyrinthe du monde (Presses de l’université Paris Sorbonne et musée du Louvre, 2008) et le numéro Inventer des plantes de la revue Les Carnets du paysage (École nationale supérieure de paysage et Actes Sud, 2014). Sa recherche est centrée sur l’imaginaire de la nature et la poétique des lieux. Il vient de publier avec Monique Mosser L’Imaginaire des grottes dans les jardins européens (Hazan, 2014).

______________________

>>> A voir en complément : Le jardin comme lieu paradisiaque me permets de vous renvoyer aux  « Imaginaires de l’Eden», vaste sujet traité lors du festival des 18es Rencontres d’Aubrac (organisées chaque année par Francis Cransac). Les nombreuses interventions sur la thématique complètent voire élargissent avantageusement le champ de réflexion ouvert  lors de cette émission des « Racines du ciel » sur les jardins de sagesse… Je vous invite également à consulter la vidéo de ma communication intitulée « L’Eden, un monde de délice suprême des kabbalistes et des taoïstes » (28:11)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s