Carco et Cambodge


Bernard Thomasson

Cambodge © B. Thomasson Cambodge © B. Thomasson

« Un parfum de sous-bois arrivait jusqu’à nous.

Ô matins lumineux ! matins dorés et flous,

Je vous respirerai plus tard à la croisée

Et vous aurez l’odeur des feuilles reposées.

Et ce sera comme un très ancien rendez-vous. »

Francis Carco, La Bohème et mon coeur, 1912.

View original post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s