Transhumanisme et immortalité : pour le meilleur ou pour le pire ?


Les NBIC ou convergence des nanotechnologies, de la biologie, de l’informatique et des sciences cognitives visent a améliorer le vivant , non plus à le « réparer » mais à l’ « augmenter ». Le transhumanisme en a les clefs… Qu’est-ce à dire ?

Cet article de Patrick Arnoux paru sur le site web du Nouvel Économiste, daté du 30 avril 2015, pose la nécessité d’un futur débat politique sur les questions éthiques, morales, économiques et sociales qui vont se poser avec l’allongement de la vie voire l’immortalité quand le transhumanisme, courant de pensée éclos dans les campus californiens, affirmait en 2002 :  » Améliorer fondamentalement la condition humaine par l’usage de la raison, en particulier en développant et diffusant largement les techniques visant à éliminer le vieillissement et à améliorer de manière significative les capacités intellectuelles, physiques et psychologies de l’être humain »… Les technologies convergentes du vivant, les NBIC, « bientôt la première industrie mondiale » – comme le fait remarquer Patrick Arnoux – sont au centre des préoccupations de la doctrine transhumaniste. La fiction devient réalité – pour le meilleur ou pour le pire ! – entre les mains du lobby transhumaniste puissant et organisé… Et la vieille Europe, faible dans ces technologies convergentes du vivant, n’est pas en position favorable dans la course, remarque P. Arnoux… >

>>> Pour accéder à l’article « i-mortalité : pour le meilleur ou pour le pire », cliquez sur l’image

Entre humain et androïde

Entre humain et androïde : la future humanité des transhumanistes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s