Les métamorphoses d’Amaterasu, divinité solaire au Japon (Kuniko Uemura)


Amaterasu, divinité du soleil au Japon, est considérée comme la divinité suprême et comme l’ancêtre de la famille impériale. Son genre est ambiguë, ses fonctions difficiles à cerner depuis son origine…

Amaterasu, déesse du soleil (extrait de kabuki)

Amaterasu, divinité du soleil (extrait de kabuki)

 A travers l’histoire du Japon, du shintoïsme d’origine à l’introduction du bouddhisme, venu de Chine, puis pendant les siècles suivants, son image va subir de nombreuses métamorphoses que le professeur Kuniko Uemura analyse pour nous dans cette conférence dispensée lors des Douzièmes rencontres d’Aubrac (2007).

Deux questions se posent : comment une divinité féminine peut-elle engendrer une lignée directe d’empereurs de sexe strictement masculin, comment cette mythologie peut-elle cohabiter ou s’incorporer dans les concepts bouddhiques? Nous poursuivons la succession des métamorphoses d’Amaterasu à travers les temps et y voyons des réponses à ces questions.

 

 

(N.B : vous pouvez visionner la vidéo que j’ai chapitrée et enrichie (2008) en cliquant sur les images, ci-dessous)

 Genèse d’Amaterasu, divinité souveraine du Japon   Au fil des siècles, l’image d’Amaterasu subit de nombreuses métamorphoses, analysées par Kuniko Uemura.
 Premières métamorphoses d’Amaterasu  Kuniko Uemura raconte que la déesse Amaterasu, croyant que son frère Susanoo est venu au Ciel pour l’attaquer, prend des traits masculins et s’arme de flèches. Bien que Susanoo l’assure de ses intentions pacifiques, il propose de le lui prouver en faisant le concours Ukei. Susanoo en sort vainqueur et demeure dans le Ciel. Cependant, il y sème le désordre total. Amaterasu décide alors de se retirer dans une grotte…
 Amaterasu attirée hors de sa grotte   La pratique de certains rituels et le concours de plusieurs dieux s’avèrent nécessaires pour contraindre Amaterasu à sortir de sa grotte, explique Kuniko Uemura.
 La plantation de pousses de riz  Ninigi, petit-fils d’Amaterasu, est chargé par elle de descendre sur la Terre pour y planter des pousses de riz céleste.
 Représentations féminines d’Amaterasu  Le pouvoir impérial, ayant besoin d’un ancêtre divin pour consolider les bases de la légitimité de sa lignée impériale, choisit Amaterasu. Kuniko Uemura expose les différentes représentations féminines de cette divinité solaire.
 Représentations masculines d’Amaterasu  Plusieurs légendes, autour du sanctuaire d’Ise, attribuent un genre masculin à Amaterasu. Kuniko Uemura rapporte celle d’Amaterasu et Toyouke, et celle d’Amaterasu en serpent mâle.
 Miroir sacré, personnification d’Amaterasu  Le miroir est considéré comme la personnification d’Amaterasu. Kuniko Uemura relate à ce propos une autre légende, celle du miroir scindé en deux parties : l’une est gardée dans le quartier féminin du palais, l’autre à Ise…
 De la déesse malfaisante au noble de la cour  Les représentations d’Amaterasu vont se modifier progressivement au fil du temps en raison de la rencontre entre shintoïsme et bouddhisme. Il y a assimilation entre les formes de Bouddha et celles d’Amaterasu, dès le XIe siècle, explique Kuniko Uemura.
 Amaterasu, protectrice du Japon  A partir du XIIIe siècle, Amaterasu est reconnue au Japon – « pays des dieux » – comme divinité protectrice et bienfaisante. Cependant, dès le XIXe siècle, Kuniko Uemura nous fait remarquer que les questions voire les contradictions relatives à son genre, masculin ou féminin, amènent les Japonais à la considérer désormais comme asexuée.
 Une nouvelle Amaterasu…   Quelques passages d’extraits d’un spectacle de kabuki filmé consacré au mythe  d’Amaterasu – choisis et commentés par Kuniko Uemura – permettent de percevoir la déesse sous son aspect pacifique. Le rôle est interprété par l’acteur Tamasaburo Bando.
 L’épisode de la grotte… Un épisode du spectacle de kabuki : Amaterasu est attirée hors de la grotte par une danse chamanique…
 Une nouvelle Amaterasu (œuvre du peintre Marc Antoine Squarciafichi dit Marcestel)   Voir le site personnel de l’artiste plasticien >>> Marcestel
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s