Gao Xingjian 高行健 et la création : la presse en parle…


Deux articles dans la presse quotidienne – Libération et Le Figaro – consacrés à Gao Xingjian, Prix Nobel de littérature (2000), écrivain, dramaturge, metteur en scène, plasticien, cinéaste…

De la création (Gao Xingjian, Seuil, 2013)

De la création (Gao Xingjian, Seuil, 2013)

Le journal Libération, du 5 décembre, lui consacre deux pages, intitulées « »Il faut une nouvelle pensée » rencontre avec le Prix Nobel Gao Xingjian». Des propos recueillis par Claire Devarrieux à l’occasion de la sortie aux éditions du Seuil  de deux livres : un essai, De la création, un essai sur l’artlittérature, peinture, cinéma, etc. – écrit par Gao Xingjian 高行健 et traduit par un collectif de sinologues sous la direction de Noël Dutrait ; et Gao Xingjian, peintre de l’âme de Daniel Bergez. Gao assure dissocier les activités d’écriture et de peinture « Si je peins, je ne peux que faire de la peinture pendant plusieurs mois. Rien d’autre. Dans cette période, je lis rarement. Parce que c’est une autre pensée. Quand on peint, c’est l’image qui parle ».

Quand il propose une nouvelle pensée, le lecteur averti devine que ce n’est pas un autre « isme », un autre système de pensée ou une formule proposée : « Je n’ai pas de formule. Nous ne pouvons pas rester coincés dans les idéologies et la politique du XXe siècle ». A ce propos, rappelons que son refus de toute forme d’isme – communisme, socialisme, marxisme -, le Prix Nobel français (français depuis 1998), d’origine chinoise, l’avait proclamé dans son texte théorique « Ne pas avoir d’-isme », un refus toujours actuel. C’est pourquoi, même s’il appelle à une nouvelle pensée, il souligne que celle-ci ne peut surgir qu’à la condition de l’indépendance d’esprit : « La vraie pensée vient de l’indépendance individuelle ».

Une indépendance qui se traduit chez Gao par la solitude, revendiquée : « La solitude est une condition nécessaire de la liberté » (cf. « La position de l’écrivain », texte de 2007). Pour voir le vidéo-portrait de Gao Xingjian réalisé par Robert Wilson sur une musique de Peter Cerone, cliquez sur la photoPortrait vidéo de Gao Xingjian par Robert Wilson >>>

Gao Xingjian, peintre de l'âme (Daniel Bergez, Seuil, 2013)

Gao Xingjian, peintre de l’âme (Daniel Bergez & Gao Xingjian, Seuil, 2013)

Astrid de Larminat met en exergue, dans Le Figaro du 19 décembre, la recherche chez Gao Xingjian « d’une profondeur intérieure ». Le titre de son article reprend une réflexion de Gao extraite de son essai De la création : « La peinture commence où le langage défaille ». Quelques questions sont abordées autour des rapports qu’entretiennent l’écriture et la peinture : « Il y a une forme de pensée qui passe par la langue, une autre par l’image ». Partisan de réunir tous les arts dans une même création, théâtrale, cinématographique, Gao prône « une symphonie visuelle et auditive ». Gao vient d’achever un nouveau film, Le Deuil de la beauté, que l’Université de Strasbourg a diffusé le 11 décembre, en avant-première européenne, au cinéma L’Odyssée.

« L’écrivain est seul au monde, il substitue à l’épanchement de ses sentiments l’observation consciente, et il dépasse les jugements moraux entre le bien et le mal, le vrai et le faux. Autrement dit, il doit avoir un regard froid pour observer la société, le monde est ainsi, et ce n’est pas la volonté de qui que ce soit qui parviendra à le changer, et tout en observant le monde extérieur, il examine en profondeur l’homme lui-même » (Le Livre d’un homme seul, L’Aube, 1999).

« L’écrivain qui est sorti des brouillards idéologiques laissés par le XXe siècle n’a plus à se soumettre à la politique, et la littérature, dans ses fondements profonds, est la reconnaissance de la conscience de l’homme envers sa propre existence qui dépasse à l’origine l’utilitarisme des intérêts, et il en a toujours été ainsi » (« La position de l’écrivain » (2007) dans De la création,  Seuil, 2013).

Advertisements

Une réflexion sur “Gao Xingjian 高行健 et la création : la presse en parle…

  1. Très pertinente critique de ces deux articles, fine connaissance de Gao. Blog qui mérite d’être suivi! Continuez sur cette voie du Gao!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s